Copes, formation pour les professionnels de l’enfance, de l’adolescence et de la famille
Descriptif complet Programme détaillé Inscription

  StageSM23-60 795 €
Pourquoi et comment développer l’adoption tardive des enfants pupilles de l’État ?

Début : mardi 2 mai 2023

Durée : 21 h sur 3 jours

Paris

La France est le pays qui a le système juridique et administratif d’adoption tardive le plus lent et le plus compliqué au monde. Cela explique en partie le faible nombre d’adoptions réalisées chaque année. L’adoption tardive concerne les enfants devenus pupilles de l’État, hors accouchement secret, suite au délaissement ou à la violence continue de leurs parents. La moyenne d’âge est de 7 à 8 ans et chaque année entre 200 et 240 enfants grands sont adoptés en France. Avec la création des CESSEC, au fil des ans, une augmentation sensible des admissions pupilles « d’enfants grands » a été constatée. Par contre, les différentes lois (notamment sur la protection de l'enfance en 2016 et 2022) n’ont eu aucun effet sur le nombre d’adoptions tardives réalisées chaque année. Basée entre autres, sur des références Anglo-saxonnes et Québécoises, la formation a pour but d’apporter les bases théoriques et pratiques pour maîtriser la mise en œuvre des projets d’adoption tardive dans ses différentes étapes.

Animée par Nadine Muszynski, assistante de service social et Philippe Liebert, psychologue clinicien.