Copes, formation pour les professionnels de l’enfance, de l’adolescence et de la famille
Descriptif complet Programme détaillé Documents à télécharger Inscription

  StageSM20-58 510 €
Dysparentalité 1. Parents incarcérés : quels enjeux pour les enfants ?

Début : mercredi 18 novembre 2020

Questions de la parentalité quand elle s'exerce dans un lieu de détention et par définition dans une discontinuité du lien due à la séparation effective.

Le placement en détention peut se concevoir comme un huis clos qui impose l’absence d’un membre de la famille. En le privant de sa liberté, l’incarcération place le sujet au « ban du lieu » et l’assigne à une place qu’il n’a pas choisie. C’est une épreuve sociale, économique, identitaire et affective qui transforme celui ou celle qui y est confronté, et qui conditionne de fait la nature des liens entretenus avec « l’extérieur ». La prison coupe du monde, du moins pour un temps donné.

Loin de ne concerner que la personne détenue, l’incarcération bouleverse l’ensemble de la famille et redéfinit les liens familiaux au-delà des murs. Les liens conjugaux sont également affectés par la détention qui suspend la relation d’intimité et le quotidien à deux. L’expérience de l’emprisonnement va de fait s’imposer à l’enfant en lui donnant à vivre une multitude de situations qu’il va s’agir de mettre en lumière pour en cerner les enjeux.

Dans quelle mesure l’incarcération redéfinit les enjeux de la parentalité et conditionne le rôle de père et de mère ? Comment alors appréhender l’impact de l’incarcération d’un parent sur le développement psycho-affectif de l’enfant ? Que dire de la présence des enfants au sein même de la prison ?

Animé par Olivier Cavillon, psychologue clinicien, avec la participation d’intervenants spécialisés.